Stages particuliers

Vous avez un projet de stage particulier ? Parlez-nous en, c’est très important !

Par exemple, certains stages vous font perdre votre rang de classement.

Stage en surnombre

Un stage en surnombre est un poste supplémentaire dans un service accueillant déjà le nombre d’internes qui lui est attribué. Il existe 2 types de surnombre :

  • Le surnombre validant : vous choisissez en surnombre un poste auquel vous auriez eu accès au regard de votre rang de classement. Vous ne devez pas être absent plus de deux mois de stage (hors congés) pour que le stage puisse être validé. En effet, si votre temps de présence est inférieur à 4 mois (sachant que les jours de congés annuels sont comptés comme du temps de présence), quelle qu’en soit la raison, le semestre n’est pas validé.
  • Le surnombre non validant : vous choisissez en surnombre, en dehors de la liste d’appel, indépendamment de votre rang de classement, un poste offert aux choix des internes. Dans ce cas-là, le stage ne sera pas validé et ce quelle qu’en soit la durée du stage.

Les stages non validés sont pris en compte dans le calcul de l’ancienneté lorsque le motif d’invalidation est lié à l’une des situations suivantes :

  • état de grossesse
  • congé de maternité
  • affection donnant lieu à un congé de longue durée ou à un congé de longue maladie prévus à l’article R. 6153-15 et 16 du code de la santé publique
  • un handicap tel que défini à l’article L. 114 du code de l’action sociale et des familles peuvent demander à bénéficier d’un surnombre validant ou non.

Dans ces situations, si vous réalisez un stage en surnombre, vous gardez votre rang de classement de promo ! En revanche, ces stages ne sont pas pris en compte dans les obligations de formation universitaire prévues pour chaque diplôme postulé. Dans ce cas, l’étudiant de troisième cycle des études de médecine concerné accomplit un stage complémentaire.

Source : site de l’ARS Aquitaine consultable ici.

Stage hors subdivision

De quoi il s’agit ?
Un stage hors subdivision, aussi appelé stage inter-CHU, est un stage réalisé en-dehors de la subdivision du CHU de Bordeaux.

Stage hors subdivision ou hors interrégion ?
Nous faisons partie de l’interrégion Sud-Ouest, composée de :

  • 5 régions : Aquitaine, Auvergne, Limousin, Midi-Pyrénées et Réunion
  • 3 subdivisions : subdivision du CHU de Bordeaux, subdivision du CHU de Limoges, subdivision du CHU de Toulouse

Quels inter-CHU ?
Il existe 2 types d’inter-CHU :

  • réalisation d’un stage hors-subdivision au sein de l’interrégion Sud-Ouest
  • réalisation d’un stage hors-subdivision et hors de l’interrégion Sud-Ouest

Quels sont nos droits ?
Il est possible de réaliser un inter-CHU après la validation de 2 stages. Un inter-CHU est donc possible pendant la phase d’approfondissement, mais pas pendant la phase socle. Un interne peut réaliser :

  • 2 inter-CHU hors-subdvision, dans l’interrégion d’origine
  • et/ou 2 inter-CHU hors-subdivision, et hors interrégion d’origine

Quand le demander ?
Pour réaliser un stage hors de sa subdivision d’origine, l’interne adresse un dossier de demande de stage, au plus tard le 15 octobre pour le semestre d’été, et le 15 avril pour le semestre d’hiver, au département de médecine générale de Bordeaux. Votre dossier doit également être envoyé au DMG d’accueil.

Comment le demander ?
Le dossier de demande d’inter-CHU est à télécharger sur le site du DMG. Il doit être déposé auprès de chaque faculté : celle d’origine de l’interne et celle d’accueil. Il comporte :
― une lettre de demande comprenant le projet de stage
― l’avis du département de médecine générale de Bordeaux
― l’avis du responsable médical du lieu de stage agréé ou du praticien agréé-maître de stage d’accueil, ainsi que celui du directeur de l’établissement hospitalier ou de l’organisme d’accueil.

Quels sont les critères d’acceptation ou de refus ? 
Les demandes reçoivent généralement des réponses favorables. La condition exigée par le DMG est d’être à jour dans votre portfolio (traces écrites avec RSCA et situations ponctuelles validées), et n’avoir aucun enseignement théorique à rattraper.

Et pour les stages en DOM-TOM ?
L’interne peut demander à réaliser 1 ou 2 stages consécutifs à Saint-Pierre-et-Miquelon, dans les îles Wallis et Futuna, en Polynésie française ou en Nouvelle-Calédonie. Ces stages sont comptabilisés comme des inter-CHU. Votre dossier doit également être envoyé au DOM-TOM d’accueil.

Et pour les stages à l’étranger ?
L’étudiant peut demander à réaliser un ou deux stages consécutifs à l’étranger.

Pourquoi partir ?
Un stage dans les départements et territoires d’outre mer, c’est un atout dans son cursus et une plus-value indéniable pour son projet professionnel. Les bénéfices d’une mobilité sont nombreux, parmi lesquels :

  • se frotter à de nouvelles méthodes pédagogiques
  • découvrir d’autres manières de travailler
  • développer ses capacités d’adaptation
  • étendre son réseau

Le département DOM TOM et le collège santé de l’université de Bordeaux encourage et accompagne ses étudiants dans cette découverte de nouveaux horizons !

Attention ! Pour un projet de 6ème semestre hors subdivision, il faudra anticiper la présence en octobre au FJMG (obligatoire) en demandant une dérogation pour y participer en fin de 4ème semestre, et aux enseignements optionnels du 6ème semestre en les réalisant en 5ème semestre.

Lors du stage hors subdivision, il faudra impérativement participer aux enseignements de la subdivision d’accueil. Les situations ponctuelles et le RCSA correspondant au semestre d’enseignement sur Bordeaux devront être adressés au Pr JP Joseph pour validation avant la fin du semestre de stage hors subdivision.

Plus d’informations ? 
Contactez-nous par mail à 33 simga@gmail.com ou contactez le DMG par téléphone au 05 57 57 13 03.

Sources :

  • arrêté du 10 mars 2004 portant détermination des interrégions consultable ici
  • articles 47 à 52 de l’arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine consultable ici.
  • site de l’ARS Aquitaine consultable ici.
  • site du DMG consultable ici

Stage hors filière en vue d’un droit au remord

De quoi il s’agit ?
Un stage hors filière est un stage réalisé en-dehors de la maquette de médecine générale. Ce stage est réalisé dans la région Aquitaine. Quand on pense à un droit au remord et que l’on hésite sur son choix de la spécialité de médecine générale, ce stage vise à répondre à nos interrogations. A la fin du stage, il faudra choisir si le droit au remord est confirmé (alors il y a changement de discipline) ou infirmé. Une fois le droit au remord effectué, il est irréversible.
ATTENTION ! Le stage réalisé peut être non validant et vous pouvez perdre votre rang de classement ! Renseignez-vous !

Quelles conditions ?
On peut réaliser un stage hors filière en vue d’un droit au remord :

  • au plus tôt après avoir validé un semestre de la maquette de médecine générale.
  • au plus tard au cours du quatrième semestre de la maquette de médecine générale.

Le changement de discipline s’effectue uniquement dans la subdivision au sein de laquelle l’étudiant a été affecté à l’issue de l’ECN. Donc le droit au remord d’un interne à la faculté de Bordeaux s’effectue uniquement à Bordeaux.
Un changement de spécialité ne peut être effectué que vers une spécialité dans laquelle un poste était ouvert et accessible à l’issue des ECN auxquels l’étudiant a participé. Autrement dit, l’étudiant qui souhaite changer de spécialité doit avoir été classé à l’issue des ECN à un rang au moins égal à celui du dernier candidat issu des mêmes ECN (non signataire d’un contrat d’engagement de service public au moment de la procédure nationale).

Il faut que le poste existe dans la spécialité au sein de la faculté pour qu’il y ait un droit au remord possible (exemple : pas de poste en chirurgie plastique à Toulouse pour l’ECN 2020, donc pas de droit au remord).

Si l’étudiant n’a pas le classement nécessaire, qu’il remplit toutes les conditions précédentes (poste ouvert au sein de la faculté où l’étudiant est affecté, au plus tard au quatrième semestre), et que pour la spécialité demandé par l’étudiant, tous les postes n’ont pas été pourvu à la fin des procédures de choix (3 postes sur 4 remplis par exemple), il est possible d’effectuer une demande pour le poste vacant de la spécialité demandé. Si les demandes sont supérieures à ce nombre, les candidatures sont examinées en considération du rang de classement
des étudiants qui souhaitent effectuer ce changement.

Quand doit-on faire la demande ?
Il faut le demander un mois avant la commission d’évaluations des besoins en formation (en pratique cela correspond à environ 2 mois avant les choix de stage).

Comment le demander ?
Il faut adresser le dossier de demande de stage au département de médecine générale. Le DMG informera ensuite l’ARS d’origine et l’ARS d’accueil de sa décision. Le dossier de demande de stage hors discipline comporte :
― une lettre de demande ;
― un projet de stage ;
― l’avis favorable du coordonnateur local, au vu de l’intérêt pédagogique de ce stage pour la réalisation de la maquette.

En pratique ? 
L’interne choisit son stage après les internes de la discipline choisie ayant la même ancienneté et quel que soit son rang de classement. Le rang de classement intervient pour départager plusieurs internes dans cette situation.

Les stages effectués précédemment peuvent être validés au titre de la nouvelle spécialité choisie, conformément à la maquette de diplôme d’études spécialisé.
L’étudiant est alors réputé avoir une ancienneté augmentée du nombre de semestres validés.

Sources : articles 47 à 52 de l’arrêté du 12 avril 2017 portant organisation du troisième cycle des études de médecine consultable ici.

Projet professionnel

Pourquoi ?
Le but d’un « projet professionnel » est d’accéder à un stage particulier que vous ne pourriez pas faire habituellement. Ce stage peut être un deuxième SASPAS ou un stage hospitalier. Ce stage doit faire partie des terrains de stages agréés à former des internes.

Comment ?
La demande est à réaliser pendant votre quatrième ou votre cinquième semestre, dans l’objectif de réaliser le stage particulier en cinquième ou en sixième semestre. La demande  doit être déposée avant le 31 janvier 2020 pour le semestre Mai et avant le 20 juillet 2020 pour le semestre de Novembre.
Le dossier est téléchargeable ici (rubrique stage) et est à envoyer au DMG : scolarite.medecine-generale@u-bordeaux.fr

Pour qui ?

Cette possibilité est offerte aux internes de médecine générale qui ont réalisé un stage couplé gynécologie-pédiatrie en 3ème ou 4ème semestre.

Un projet professionnel doit être un projet réel dont la concrétisation est programmée : il ne s’agit pas d’une simple intention, ni d’une convenance personnelle.

Ce projet doit être présenté avec les objectifs du stage, les modalités pratiques et les implications professionnelles précises qui en découlent.

Les dossiers seront discutés lors de la commission des projets professionnels, avec les représentants des étudiants. Les dossiers qui seront acceptés permettront un fléchage des postes au moment du choix. Les places sont limitées à 10 projets professionnels par an.