Argent

Votre salaire d’interne est constitué du salaire de base, des indemnités, et des gardes.

Voici votre salaire en net (avant prélèvement à la source) comprenant le salaire de base, l’indemnité de sujétion (pour les 1e et 2e années) et l’indemnité d’un interne non logé non nourri, ayant été majoré depuis le 1/11/2020 grâce au Ségur de la Santé :

  • en 1ère année : 1683.58 € 
  • en 2ème année : 1817.53 €
  • en 3ème année : 1902.21 €

Source : affaires médicales du CHU de Bordeaux

1 ) Le salaire de base

Voici votre salaire de base en brut, ayant été majoré depuis le 1/11/2020 grâce au Ségur de la Santé :

    • en 1ère année : 1539,42€
    • en 2ème année : 1704,16€
  • en 3ème année : 2253,50€ 

Source : arrêté du 11 septembre 2020

2) Le paiement des gardes

Voici le paiement des gardes, les montants ayant été majorés depuis le 1/11/2020 grâce au Ségur de la Santé :

  • pour une garde de nuit effectuée en semaine (lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi) : 149 € brut
  • pour une garde de 12h effectuée en week-end ou en jour férié : 163 € brut
  • pour une demi-garde effectuée en semaine : 74,5 € brut
  • pour une demi-garde effectuée les week-ends ou les jours fériés : 81,5 € brut
  • pour une garde effectuée en plus du service normal de garde : 163 € brut. Le service normal de garde est d’une garde par semaine et une garde de dimanche ou jour férié par mois. Si vous dépassez le « service normal de garde », alors vos gardes supplémentaires doivent être discutées et autorisées par la CME (Commission Médicale d’Établissement), et les gardes supplémentaires doivent être payées 163 brut.

A savoir que les gardes sont souvent payées seulement un mois ou deux mois après la réalisation de celles-ci !

Source : arrêté du 30 octobre 2020 relatif au service de garde des internes et à l’indemnisation des gardes et astreintes consultable ici

3) Les indemnités de stage

Les indemnités automatiques

Certaines indemnités sont ajoutées automatiquement à votre salaire de base (en fonction de votre situation) :

  • internes de 1e et 2e année : une prime de sujétion de 435,18 € brut par mois
  • internes en SASPAS : une prime SASPAS de 125 € brut par mois
  • internes non logés non nourris : une indemnité de 82,22 € brut par mois
  • internes non logés mais nourris : 28,02 € brut par mois
  • internes logés mais non nourris : 56,20 € brut par mois

Les indemnités sous conditions

Ces indemnités sont disponibles seulement sous certaines conditions, et ne sont pas automatiques : il faut en faire la demande à la direction des affaires médicales pour pouvoir en bénéficier. Si vous ne l’avez pas encore fait, il n’est pas trop tard, c’est valable de façon rétroactive pour le semestre en cours !

L’indemnité transport :

  • d’un montant de 130 € brut par mois
  • disponible si tu es en stage chez le praticien ou en stage SASPAS ou en PMI
  • et que ton terrain de stage est situé à plus de 15 km du CHU de Bordeaux et de ton domicile
  • pour en faire la demande, télécharges ce formulaire puis adresse-le avec les justificatifs demandés à dam.internes@chu-bordeaux.fr ! La demande peut être faite pendant le semestre, et elle sera rétroactive (si tu fais la demande en retard, tu percevras l’aide pour les mois écoulés depuis le début du semestre en cours).

L’indemnité hébergement :

  • d’un montant de 300€ brut par mois
  • disponible si tu es en stage ambulatoire
  • et que ton terrain de stage est situé dans une zone sous-dense (dont la carte accessible ici)
  • à compté du 1/11/2020, il n’y a plus aucune conditions de kilométrage !
  • pour en faire la demande, télécharges ce formulaire puis adresse-le avec les justificatifs demandés à dam.internes@chu-bordeaux.fr ! La demande peut être faite pendant le semestre, et elle sera rétroactive (si tu fais la demande en retard, tu percevras l’aide pour les mois écoulés depuis le début du semestre en cours).

4) La déduction des impôts

Vous pouvez déduire de vos impôts la cotisation annuelle au SIMGA de 50€, à hauteur de 66%. Pour cela, il faut :

  • ne pas avoir opté pour la déduction des frais réels (Si vous avez opté pour la déduction des frais réels au titre de vos traitements et salaires, vous devez inclure les cotisations syndicales dans les frais réels et par conséquent, vous ne pouvez pas bénéficier du crédit d’impôt)
  • remplir le montant de 60€ dans la case 7AC, 7AE ou 7AG